Wasabi le chaton #9

  • Dame Olina
  • Nous

Que de temps sans donner des nouvelles de notre féline compagne câline et affectueuse.

 

Voici un échantillon des clichés pris par Miléna, Melvine ou moi. Cette chatte les fait tellement craquer qu'ils ont carte blanche pour me prendre mon appareil photo lorsqu'ils le souhaitent pour immortaliser ce qu'ils trouvent particulièrement drôle ou attendrissant la concernant. En fait, lorsque j'ai transféré les photos sur mon ordi, j'ai découvert que la moitié lui était dédié.

 

Elle a maintenant 4,5 mois, n'est encore jamais sorti de notre terrain (modeste mais suffisant) et traîne toujours auprès de nous tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Dès que l'un de nous se réveille, elle le suit comme le ferai un chien. Lorsque je couds, elle me monte dessus, se couche sans aucun complexe sur mon tissu et s'y endort le temps que j'appelle les enfants pour qu'ils en soient témoins. Il lui est même arrivé de se coucher sur mon pieds lorsque j'appuyais sur la pédale (bravo pour mon super réflexe parce que c'était la surjeteuse, la machine qui coud et qui COUPE le tissu). Avant de coudre, c'est bien connu, il faut couper du tissu et ce bruit de ciseaux "couhipe-couhipe" doit attiser le mode play car elle peut surgir d'on ne sait où et se jeter comme une fofolle sur l'outil en question. C'est alors que mon tissu glisse avec le chat dessus, tel un surfeur sur une mer de textile. Elle semble prendre beaucoup de plaisir et faut-il que je l'aime tant pour remettre le tout en bonne place et m'y reprendre. Et ne croyez pas qu'elle craigne de se faire couper une patte, non, non, nous, nous avons peur pour elle mais elle, elle adore sauter sur un tissu dès que je l'étale et que je commence à "couhipe-couhiper" !

Lorsque je suis assise sur le canapé, elle vient se faire les "pattes de chaton" sur mon ventre (pas mal comme massage digestif, je dois le reconnaître) et fini par se coucher sur moi. Lorsque je crochète, pas d'inhibition non plus, elle s'endort sur mon ouvrage, non sans avoir au préalable grignoté mes pelotes et joué avec mon crochet. Et si je lis et que mon bouquin la gêne, un léger mouvement de tête pour le pousser tout doucement, comme si je ne m'apercevais pas qu'elle était devant...

Elle nous rapporte quasi quotidiennement lézards, libellules, cigales (moins maintenant, elles se font plus rares), papillons, insectes en tout genre et même un oiseau. Et c'est sur le tapis du salon et pas ailleurs (si on la sort, elle revient aussitôt avec son "joujou") qu'elle déguste le fruit de ses chasses, genre "vous avez vu comme je suis douée, regardez moi".

Elle ne montre jamais les griffes, n'a jamais un geste hostile et semble supporter notre chien envers lequel elle siflait comme une vipère même à travers la fenêtre jusqu'à il y a peu. Elle est douce, délicate, câline, facile à vivre et semble vraiment attachée à nous. Quelques petites déconvenues lors de nos absences mais bon, après quelques minutes de rancoeur (le temps de tout nettoyer) et je l'aime à nouveau toujours autant et tempère en me rappelant qu'elle est encore jeune.

 

Enfin, vous l'aurez compris, nous l'adorons tous, même si au départ nous ne pensions pas pouvoir trouver un chat avec un caractère aussi parfait que notre regrettée Macaron. Le seul point négatif est qu'elle ne joue pas avec notre adorable chien qui, lui, ne demanderait que ça...

 

Juin 2015 :

Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9

Jullet 2015 :

Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9

Août 2015 :

Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9
Wasabi le chaton #9
Terre d'Olina © 2009-2015 -  Hébergé par Overblog