Saint-Guilhem-le-Désert

  • Dame Olina
  • Nous

C'est très intéressant de réaliser la différence entre une visite de 2012 et une, 4 ans plus tard, comme aujourd'hui (dimanche)...

Melvine et Miléna ont eu la même réflexion : " Jiji n'a pas changé mais Mimi et moi étions trop moches !"

Personnellement, je trouve émouvant ces changements !

 

Nous sommes donc allés à Saint-Guilhem-le-Désert, village classé parmi les plus beaux de France. Il est cher à mon coeur car distant de quelques petits kilomètres du cimetière où reposent ma Maman tant adorée et ma grand-mère tant aimée. Pas de chagrin lorsque nous nous y rendons, toujours de la bonne humeur et tant mieux ! Quelques pâquerettes déposées, quelques réflexions de pensées quasi-philosophiques et nous repartons pour une journée bien remplie, heureuse même si, cette fois-ci, le grand n'était pas avec nous. Quand il n'est pas avec nous il me manque beaucoup mais quand il reste plusieurs jours à la maison, je sature. Drôle de relation...

Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert

La mini miss est complètement tombée sous le charme de la petite fontaine (avant dernière photo). Elle est restée de longues minutes plongée dans son observation de l'écoulement de ce filet d'eau, osant y mettre les mains pour compléter avec le toucher son admiration visuelle. "C'est froid Maman et elle est trop belle cette fontaine avec ses toutes petites fleurs et la mousse, tu peux la photographier s'il te plait ?".

J'adore la sensibilité vers tout ce qui est naturel de ma jeune poupette ! Elle s'émerveille d'un bout de bois, d'une plante qui pousse au bord d'un chemin, d'un caillou pour sa couleur ou sa forme... Il suffit de la "lâcher" dans un petit coin de nature pour son plus grand bonheur. Elle se contente également de notre petit bout de terrain à nous où, ce matin, elle a entassé de longues tiges de bambou (les anciens murs de la cabane de son précédent jeu), fait un gros tas avec les feuilles mortes (son feu sous-marin !!) et d'où elle a péché un poisson chat (notre chaton !). Et pour son repas de poissons (de beaux cailloux), elle l'a agrémenté de la cueillette des poireaux sauvages et de belles feuilles rouges d'automne. Un vrai spectacle cette nénette !

sabrina 31/10/2016 16:56

qu'est ce que c'est bien fleuri!
je me délecte de cet endroit à travers tes paroles pleines de douceur et tes photos magnifiques

Terre d'Olina © 2009-2015 -  Hébergé par Overblog