Abbaye troglodyte de St-Roman

  • Dame Olina
  • Nous

Cette abbaye troglodytique, comme il n'en n'existe aucune autre en Europe, est nichée au coeur d'une garrigue épanouie. Après une montée sur un chemin d'accès aménagé entouré d'arbres, ce vestige paléochrétien  et médiéval éveille immédiatement la curiosité.

Son histoire (brève !) :

Des ermites au style de vie oriental s'installent dès le Vème siècle dans ce lieu et exploitent les cavités naturelles. Des moines vont ensuite y construire une chapelle, des cellules et des salles communes, le tout directement dans le roc. Elle devient vers le VIIème siècle une abbaye bénédictine, au XIVème une école pontificale pour adolescents et ensuite elle déclinera jusqu'à être vendue à un particulier au XVIème qui érige alors un château sur la terrasse, par dessus la nécropole. Au début du XIXème, le château est démantelé et vendu en pierres. Ce n'est qu'à la fin du XXème siècle que la municipalité de Beaucaire en devient propriétaire, obtient le classement au monuments historiques et peut entamer des travaux de consolidation et de mise en sécurité.

Son architecture :

Avant de devenir bénédictine (par habitude, les moines y dorment en dortoir), l'abbaye accueillaient ses moines dans des petites cellules aux ouvertures étroites qui permettaient un accès à l'aide d'échelles ou directement en escaladant le rocher. L'avantage majeur de ce type de construction est la température homogène comprise entre 14 et 16 degrés toute l'année.

On peut également trouver en ce lieu exceptionnel : une chapelle de plus de 100 m², une voute romane, un siège abbatial du XIIème taillé dans la pierre (pas de photo, c'était à contre-jour, dommmage !), d'autres salles aux dimensions plus ou moins imposantes, des fortifications, une nécropole rupestre sur le toit terrasse et des tombes creusées dans le sol des salles collectives avec de petites alcôves sur les parois adjacentes qui recevaient les veilleuses à huile pour accompagner les défunts.

Au moyen-âge, certaines cellules ont été transformées en pressoir ou silot à céréales.

Notre ressentit :

Ce lieu étonnant, certes en ruines, est chargé d'histoire. Nous avons tous les 5 (l'ado se moque un peu de ce genre de sortie...) pris beaucoup de plaisir à cette visite. Nous cherchions à quoi les cavités, les marques, les ouvertures etc... pouvaient servir et de quelle époque elles dataient (en 15 siècles d'histoire, y'a le choix !). Comme nous aimons les endroits comme celui-ci où nous sommes suspendus entre deux mondes (un lieu de culte chrétien face à nous athés), deux espaces temporels, où notre imaginaire et nos questionnements culminent. Et le côté "en pleine nature" ajoute grandement à l'attrait de cette abbaye surprenante.

 

La chapelle :

Abbaye saint roman troglodyte 3Abbaye saint roman troglodyte 1

Abbaye saint roman troglodyte 6Abbaye saint roman troglodyte 7

Voûte romane


Abbaye saint roman troglodyte 2

La nécropole à ciel ouvert où les enfants se sont longuement posés des questions pour savoir comment ces gens avaient pu mourrir, quel était leur âge (car certaines tombent étaient petites), comment les moines avaient pu tailler ainsi la pierre, dans quel sens étaient disposés les corps etc...


Abbaye saint roman troglodyte 4

Une salle aux dimensions impressionnantes (regardez les traces sur les murs, ils permettent de se projeter au temps où tout était loin d'être en ruines...)


Abbaye saint roman troglodyte 8

Plafond de la grande salle

 Abbaye saint roman melvine

Melvine en haut du pressoir à vin


Abbaye saint roman troglodyte 5

 

L'abbaye fait face au massif de l'Aiguille et permet une vue à 360° sur la vallée du Rhône :Abbaye saint roman troglodyte vue 1Abbaye saint roman troglodyte vue 2Abbaye saint roman troglodyte vue 3

Le massif de l'Aiguille


Abbaye saint roman troglodyte vue 4

 

Non seulement cet endroit est fascinant par son histoire et son mode de construction mais fait corps avec la nature environnante ce qui ajoute grandement à la satisfaction de cette visite atypique. Le temps humide des jours précédants avait permit à toutes sortes d'escargots de se déplacer et de rester accrochés à la végétation. Nous avons pu admirer plusieurs papillons, des insectes... et une flore magnifique, typique de chez nous :

Abbaye saint roman escargot 1Abbaye saint roman escargot 2Abbaye saint roman flore 1Abbaye saint roman flore 2Abbaye saint roman flore 3Abbaye saint roman glands


sabrina 24/09/2014 13:16

encore un lieu incroyable!!
je suis impressionnée par la nécropole.Un vrai voyage dans le passé!!

Terre d'Olina © 2009-2015 -  Hébergé par Overblog