Brevet des Collèges

  • La Terre du Bonheur
  • Nous

Sammy passe donc son premier examen. Pas trop de pression tout de même au vu de l'obtention de ce diplôme d'une partie en contrôle continu. Ca me rappelle des souvenirs... Allé, je me lance, je vous raconte MON brevet pendant que mon grand passe l'épreuve de français.

J'habitais, à l'époque chez ma Maman. Je prenais le bus tout les matins à 7h30 pour débuter les cours à 8h. Le matin du brevet, nous n'étions que 3 à l'arrêt, d'habitude, nous étions plus. Nous nous sommes dit que les parents avaient dû emmener leurs enfants pour l'occasion. Le bus scolaire de 7h30 ne passe pas, nous attendons donc celui dit "de ville" de 7h50. Nous arrivons au collège alors que les épreuves ont déjà commencées. Nous ne sommes pas acceptés à entrer, nous nous voyons proposé de faire juste la dictée et les épreuves de maths et d'histoire/géo si cela nous suffit à obtenir notre brevet. Cela n'était pas du tout mon cas. J'ai donc du passer mon brevet en septembre, à deuxième session.

Cela m'emmène à penser que nous choyons beaucoup plus nos enfants que nous ne l'étions. Ne vous méprenez pas, ma Maman s'occupait très bien de moi, les parents divorcés de mon chéri aussi, mais j'allais seule gérer mon abonnement de bus, je m'occupais de mes repas, de moi même, ma Maman étais prise par son travail, jusque très tard le soir. Comme je vous l'ai dit, mon chéri a, lui également, été en internat à l'âge de Sammy. Il avait lui même pris son RV chez le médecin sportif, s'y était rendu, avait rempli son dossier, contrairement à notre grand. Il prenait le bus, le train, se ébrouillé seul quoi ! Les enfants sont beaucoup plus insouciants maintenant qu'il y a 25 ans, en tout cas, pour notre famille. Les protégeons nous trop ? Je suis persuadée du contraire. Grandir dans une famille, avec ses 2 parents, présents, à l'écoute, aimants... me semble un bon accompagnement sur le chemin de la vie d'adulte. Laissons les vivre leur vie d'enfant, donnons leur les responsabilités qu'ils demandent, celles qu'ils peuvent assumer et guidons les dans leur voie, suivons leurs avancées, faisons-les participer à la vie familiale, écoutons-les, choyons-les, c'est notre "politique" maison !

Allé, bon brevet à tous !

 

 

Terre d'Olina © 2009-2015 -  Hébergé par Overblog