Encore plein de bougies soufflées

  • Sépia
  • Nous

La fin janvier et le début février pour nous est synonyme d'anniversaires à gogo. Entre les copains, les enfants des copains et la famille nous frollons la dizaine. Il est de coutume que ma Maman fasse, chez elle, la "fête des verseaux" : l'anniversaire de mon frère, de son fils et celui de mon homme. Cette année, afin de simplifier, ce fût un buffet, communément préparé, très très bien garni. Les enfants se sont ré-ga-lés. Se servir ce que l'on veut, manger l'assiette sur ses jambes, se resservir encore ce que l'on veut, aller s'installer ailleurs etc... enfin, le bonheur quoi !

jiji mange chez nini

cissou.jpg

Melvine a apporté les 3 desserts recouverts de nombreuses bougies !

 

cissou sam 1

cissou sam 2

Sammy a essayé, en vain, de se débarrasser de son papa chéri

 

J'en profite pour vous raconter une petite anecdote.

Notre petite chérie, vous savez, la quatrième de la fratrie, celle qui doit s'inspirer de je ne sais quoi chez les trois premiers, n'est toujours pas en reste pour nous surprendre. Samedi dernier, nous avons décidés de démonter le lit mezzanine de Melvine afin d'installer deux lits superposés pour que Jihanne passe de son petit lit à barreaux à un grand lit. Il se trouve que samedi, il pleuvait (ça nous avait manqué après quelques jours de si beau et bon soleil). Nous n'avons donc pas pu nettoyer correctement le double lit poussiéreux et n'avons donc pas pu installer quoi que ce soit. Tout ça pour vous expliquer que Melvine campe dans sa chambre depuis, en dormant avec son matelas parterre, à côté de sa petite soeur qui elle dort toujours dans son lit à barreaux. Dimanche matin, Melvine me dit que Jihanne a passé la moitié de la nuit avec lui. Je lui dis qu'il ne devait pas avoir la notion du temps et qu'elle a du le rejoindre seulement au petit matin. Lundi soir, vers 23h, j'entends du bruit, je rentre dans le chambre de Mel : personne dans le lit à barreaux. Mademoiselle avait retiré sa turbulette, pris son doudou et s'était couchée auprès de son frère, sous sa couette, bien contre lui. Une image ravissante, adorable, attendrissante... du pur bonheur à admirer. Il a bien fallut que je me résolve à la recoucher dans son lit afin que tous deux passe une bonne nuit. J'ai bien entendu présenter mes excuses à Mel !

Miléna et Sammy ont partagés la même chambre pendant 8 ans, jamais la soeur n'a rejoint le frère dans son lit.

Pour continuer dans les anecdotes, elle a faillit se faire écraser mercredi dernier notre poulette, 2 secondes de baisse de vigilance et hop, la voilà au milieu de la route. Plus de peur que de mal mais quand même, ça ne m'était jamais arrivé avec les autres. Du lait sur le feu, c'est ça notre Jiji. Sans compter qu'elle se met debout sur la table et monte sur le plan de travail à la cuisine en 1,5 secondes. Une petite brèche et elle s'y engouffre, vffffff

Il lui arrive d'être calme quand même, quand elle regarde son héros :

jiji tv 2

jiji tv 3

sabrina 03/02/2011 17:53


oh oui c'est sûr ts les anciens ns le confirment!!


sabrina 02/02/2011 15:02


Ohlàlà la frousse pr le coup de la route.Ta number 4 me fait penser à mes 2 derniers,c'est sûr qu'une grde fratrie fait que les enfts st surement encore plus éveillés,plus complices les uns avec
les autres.En tt cas ns maman même pas la peine de songer à un peu de repos et de tranquillité d'esprit.Remarque ns avons signé hein?! Hihi


Sépia 03/02/2011 17:27



Bon, c'était dans ma rue, tout étroite mais quand même, une voiture reste une voiture mais si elle va tout doucement. J'en ai pas dormi de la nuit, je culpabilisais à fond, pffffff


Je crois que lorsque l'on devient Maman, la tranquilité d'esprit n'existe plus, on se fera du soucis pour nos loulous toute notre vie hein...



Terre d'Olina © 2009-2015 -  Hébergé par Overblog