Melvine, ta naissance, ton allaitement

  • Sépia
  • Melvine

 mel bb 2

 Mel, 2 jours

  

Melvine fête aujourd'hui ses 7 ans, une bonne raison pour vous faire partager quelques lignes écrites après sa naissance et lorsqu'il devait avoir quelques semaines. Je vous rappelle qu'il est né le jour de mes 31 ans, le 30 décembre 2003, le plus beau cadeau d'anniversaire que l'on puisse souhaiter.

 mel bb 3

Mel, 4 jour (il faisait plus de 4 kilos à sa naissance !)

 

Naissance 

 

"Ta naissance a été fabuleuse, comme je le souhaitais : naturelle, sans aucune intervention médicale. Juste toi, moi et ce monsieur ( !) qui ne savait que faire de toi ! Et oui, nous avons innové dans cette clinique : je suis la première femme à avoir accouché en décubitus latéral si bien que ce monsieur en a perdu ses repères. Je te sentais bouger depuis déjà de nombreuses semaines dans mon ventre rebondi. Tout le monde pensait que j’attendais des jumeaux. Tu avais la place que t’avaient faite ton frère et ta sœur ! Et là, je t’ai senti passer à travers mes entrailles. J’ai senti ta tête sortir de ma chair et je ne songeais qu’à toi, à ton corps et au mien en pleine fusion, à ce dernier instant ou tu es encore en moi où je te sens encore de l’intérieur. Un flot d’émotions me submerge et j’ouvre alors les yeux pour pousser une dernière fois, pour t’extraire de ce long tunnel et enfin t’humer. Papa te trouve bien potelé et aussi propre que tes prédécesseurs. Le bonheur et la fierté d’avoir réussi seule comme toutes les femmes le faisaient avant que cet acte aussi naturel ne se transforme en intervention médicale quasi obligatoire. Je te serre contre moi, corps à corps comme si finalement rien n’avait changé entre nous depuis ces 9 derniers mois. Nous ne faisons toujours qu’un. Ce cordon nous relie encore même s’il ne sert plus à rien. Papa et là, émerveillé mais serein et coupe ce fil avec grande habileté, on voit bien là le connaisseur !

Vient alors le moment où le « médical » se doit d’intervenir. On te pèse, te repèse ( !) te mesure, te teste, te baigne etc… et te revoilà, habillé, contre moi, vidée dans ma chair et pleine dans mon cœur. Tu cherches mon sein et tu le trouves avec une étonnante facilité. Déjà, tu as tout compris. Le chemin tu le connaissais.

Je t’aime mon fils"



Allaitement

"Tu me regardes, droit dans les yeux, de ton regard si perçant. Tu es lové contre moi comme si mon corps, mes bras, n’étaient fait que pour te recevoir. Tout ce passe entre-nous. Ce lait dont tu te nourris, seul toi et moi le ressentons. Nul ne le voit. Nous sommes seuls au monde, yeux dans les yeux. Tu es si beau, si chaud, si doux. Tu sens si bon, de cette odeur que tu avais en sortant de mon ventre. Une merveilleuse senteur qui restera dans mes souvenirs à jamais. Ta joue rougie à la chaleur de nos corps si proches, imbriqués. Je te nourris de ce lait qui monte comme par magie dans ma poitrine pourtant si menue. Tu tiens possessivement mon sein avec ton petit bras tout tendu comme pour dire « halte là aux intrus, territoire privé, défense d’approcher ! ». Tu tètes avidement et j’entends le lait gicler dans ta bouche et passer dans ton gosier de petit animal humain. Tu te délectes. Tu ne me lâches pas du regard et tu tires fort ; tes lèvres humides enveloppent mon téton et j’aperçois ta petite langue au coin de ta bouche. Quel régal tu sembles éprouver ! Si tu lâches, c’est l’inondation obligeant tes yeux à se fermer tellement ça jaillit. Tu commences à te rassasier et ton regard me quitte. Ta curiosité commence à se développer maintenant que ton estomac est plein, tu observes ceux qui t’entourent, tu découvres le monde, ses couleurs, ses bruits et ses vibrations. Maintenant, tu tètes moins fort, tu me souries, ta langue se met à vibrer et mon sein aussi tremblote. C’est amusant.

 Dans ces moments d’allaitement je sens mon cœur gonfler comme prêt à éclater. Comme si ce trop plein d’amour se transformait en lait faisant durcir étonnamment mes seins. Juste parce que je t’entends, je te renifle, je t’admire. 

 

Je t'aime mon fils"

  

mel bb 1

Mel, 1 jour 

 

 

 

 

Maminou 31/12/2010 22:51


Ravie que tu découvres enfin ce trésor d'écriture ! N'importe quelle maman ne peux qu'être émue à cette lecture. Ce texte est magnifique. Je t'aime


Sépia 11/01/2011 08:11



Je t'aime aussi ma Maman chérie !



bernard 31/12/2010 13:42


c'est magnifique!!! Joyeux anniversaire à tous les deux!!!


Sépia 11/01/2011 08:11



Merci, merci !



La Marmotine 31/12/2010 12:46


Un très bon anniversaire à Melvine et à sa maman!!!


Sépia 11/01/2011 08:12



Merci !



sabrina 31/12/2010 12:37


c'est trop bien écrit,j'ai des frissons,le coeur qui bat fort,que d'émotions chaque naissance!! Quel joli bébé il était,on comprend encore mieux le beau garçon qu'il est maintenant ;)
Joyeux anniversaire à vous deux et gros calins


Sépia 11/01/2011 08:14



Oh, que tu es flateuse toi alors !!! tu comprends pourquoi je l'appelle souvent mon pépère. Tu en sais qlq chose sur l'émotion de la naissance, ou plutôt LES émotions de donner naissance...


Merci



Terre d'Olina © 2009-2015 -  Hébergé par Overblog